mercredi 26 octobre 2011

Distraction

Il y a plusieurs mois déjà, j'avais commandé le joli et graphique Sundays are for lovers, édité chez la si délicate Lena Corwin.
Je ne vais pas tout vous révéler mais il y est question d'habitudes dominicales chez des gens dont le style me fascine comme Molly Wizenberg ou Maria Alexandra Vettese. Vous trouverez également au gré des pages en papier un peu épais des photos de boulangeries japonaises, de dîners londonniens éclairés à la bougie, de préparation de Vespa Martini. Vous serez mis en appétit par la recette en images des curry breads et je suis sûre que vous aimerez le dessin du vinyl sur fond fleuri. Vous me direz.
Le petit questionnaire est tellement charmant qu'il donne envie d'y répondre:

Là où j'habite: Rennes, dans une rue piétonne, avec vue sur les vitrines de boutiques féminines
Si je n'avais pas exercé mon métier j'aurais été: réalisatrice de films (ou scénariste, ou monteuse), grand reporter et, dans une ambition définitivement impossible, pianiste
L'année prochaine, je voyagerai: sur la côte amalfitaine au printemps, à New York et Venise à nouveau, à Berlin, sur les îles Lofoten (ce sont des espoirs)
Le dimanche représente pour moi: l'ennui des villes de province mais aussi le petit-déjeuner qui traîne en longueur, les vide-greniers, les grosses chaussettes en maille, un départ pour la côte, le film le soir au cinéma
Et j'aime manger ce jour-là: un croissant avec mon chocolat chaud, des oeufs brouillés et de la truite fumée, un peu de fromage, au dîner un plat que nous aurions cuisiné ensemble, une part de gâteau maison
Et je me lève: rarement après 9h30
Et je m'habille: un peu après 9h30 (il faut s'habiller pour aller chercher les croissants!)
Et je sourirai quand: je découvrirai qu'il est déjà parti en douce chercher les croissants
Et je me surprendrai à rêver: à un deuxième dimanche le lendemain
Et quand lundi arrivera: je grillerai puis tartinerai de beurre et de confiture une tranche du pain précieux acheté la veille, avec les croissants


Je prépare péniblement la soutenance (je vis ce moment détestable où je relis ma thèse et m'aperçois de ses nombreuses faiblesses) en repensant au week end dernier.
Nous avons marché longtemps sur le sentier le long de la côte déchiquetée, croisant de temps en tant des promeneurs ravis qui nous saluaient en souriant. Le ciel vira du bleu au rose, le vent s'intensifia sur les dunes, il était l'heure de repartir, un dîner à Tanpopo nous attendait. Je ne cesse d'être éblouie par les progrès esthétiques à chacun de nos passages. Et le goût n'est jamais en reste, toujours très précis.


Prenez par exemple cette réinterprétation du chou farci: l'enveloppe est élastique comme celle d'un mochi, le chou ayant été concassé pour être incorporé à la pâte. A l'intérieur, on trouve une farce très fine faite de porc fermier, de veau haché et d'oreille de porc pour le croquant. Le tout est surmonté de gingembre fraîchement râpé et repose au milieu d'un bouillon où infusent de minuscules éclats de feuilles d'épinard.
Les cuissons sont parfaites comme pour ce saumon confit surmonté d'une saint-jacques à peine grillée.


Ce que j'aime aussi, c'est la rituelle promenade nocturne sur les remparts ou jusqu'à la fin de la jetée, devant les lumières tremblantes des côtes voisines, dans la nuit bercée par les vagues.
Le lendemain, j'ai essayé de travailler (je crois que j'ai un problème avec le passage symbolique qui s'annonce) mais nous avons aussi préparé un super ragoût de queue de boeuf à la Nigel Slater. Impossible de servir ça avec autre chose que de la purée.


(Dans le prochain billet, une surprise)
(Pour l'instant, je retourne travailler)

Libellés : , ,

24 Comments:

Anonymous fanny said...

oooh ce ragout me semble delicieusement parfait pour ces soirees d'un automne qui je l'espere va etre long. bon courage pour ta soutenance. x

26 octobre 2011 03:57  
Anonymous Hélène said...

Plein de courage pour la soutenance, c'est une étape importante et la suite te réservera sans nulle doute des tas de bonnes surprises et d'aventures passionnantes! Ne te mets pas la pression, prends les choses comme elle viennent et tout ira très bien!
Nous allons dans le sud ouest pour la Toussaint, tu crois que tu pourrais m'envoyer ton adresse postale par mail pour que je t'envoies une carte?
Tanpopo me fait drôlement envie, Saint Malo en général aussi.. Je suis envieuse de tes dimanches, même si les notres sont bien remplis aussi, j'aimerais aller au cinéma tous les dimanches soir mais en se levant à 4h le lundi, l'amoureux ne peut malheureusement pas! Bouh!
Plein de bises!
PS: j'aime beaucoup ton vernis =)

26 octobre 2011 09:26  
Anonymous gracianne said...

C'est tellement une bonne idee, deux dimanche de suite (parce que les ragouts de queue de boeuf, c'est toujours meilleur rechauffe).
Bon courage pour la suite des choses.

26 octobre 2011 13:14  
Anonymous Camille said...

Bonjour Patoumi,

J'aimerais bien commander ce livre mais impossible de le trouver sur internet (j'ai regardé sur Amazon, rien). Pourriez-vous me conseiller une adresse pour me le procurer ?

Je vous remercie,

Camille

26 octobre 2011 14:14  
Blogger patoumi said...

Fanny: vive l'automne :)
Merci pour tes encouragements!

Hélène: (c'est la première fois de ma vie que je mets du vernis...) J'espère que tu as raison et que tout va bien se passer mais... j'ai du mal à y croire! Je me dis que je serrerai les dents et puis voilà, c'est juste une étape...
Je t'écris très vite!
(et je soutiens l'amoureux et ses réveils archi matinaux)

Gracianne: oui, en fait on l'avait fait la veille, il a cuit des heures, il a cuit des heures au four pendant la nuit... Réchauffé, avec la purée, je suis sûre que ça te plairait!

Camille: est-ce que vous pouvez m'envoyer un mail (patoumipatoumi@yahoo.fr)? Je vous expliquerai tout!

26 octobre 2011 14:36  
Anonymous Hélène said...

Je ne mets pas souvent de vernis non plus (je trouve que dès que ça commence à partir c'est le summum du moche, il faut que ce soit toujours nickel et du coup c'est contraignant) mais de temps en temps je trouve ça beau, surtout le rouge.
Courage!
Je n'ai pas du tout envie de travailler aujourd'hui, alors je lis les anciens posts de l'alibi (chuut)

26 octobre 2011 15:14  
Blogger Léna said...

J. te parlerait volontiers de son séjour aux îles Lofoten avec M. (celui qui est était à Saint-Brieuc et qui est maintenant à Paris), ils en ont ramené des clichés époustouflants.

C'était donc un ragoût ! (faute d'odeurs et de saveurs en bouche), la photo est délicieuse. Le chou farci (et son enveloppe façon mochi) me donne tout particulièrement envie.

Je ne suis pas restée insensible au vernis, très joli, très saisissant.

A très (très) vite, à un bout, au l'autre de la rue.

26 octobre 2011 23:39  
Blogger patoumi said...

Léna: es-tu encore à Rennes? Si oui, ciné?
Ne t'inquiète pas, on a tout l'hiver pour que l'on t' (vous) invite à partager un ragoût! Et peut-être aussi un jour un déjeuner à Tanpopo? Aaaaaah. La perspective me ravit.
(j'ai corrigé pour Lofoten, ouh)

27 octobre 2011 01:06  
Blogger patoumi said...

Hélène: hi hi hi. (c'est tout!)

27 octobre 2011 01:07  
Anonymous Anonyme said...

Ce vernis à ongles "cerise" te va à merveille ;-) Bon courage pour la soutenance. Claire.

27 octobre 2011 13:09  
Anonymous Riane said...

Et ceux qui ne sont pas amoureux? Ils ont pas droit aux dimanches? Tant pis, moi je préfère le samedi matin, quand il y a le marché, à jeun, et que je rentre me faire une orgie de pain à la semoule tout frais...
(J'ai été obligé de regarder où sont les îles Lofoten...je confondais avec les Feroe où une amie a décidé d'aller faire son master. De façon solitaire car aucun master ne s'y fait, qui soit en lien avec nous...)

Je croise les doigts pour ta soutenance... (Chez moi on dit que, une fois que l'on t’envoie en soutenance, c’est généralement que ta thèse est considérée comme déjà acceptée...)

28 octobre 2011 10:19  
Anonymous Anonyme said...

connaissez vous un resto egal a tanpopo a lyon s'il vous plat merciii

28 octobre 2011 12:52  
Anonymous Marjane said...

Milles fois FELICITATIONS! (Avec du retard)

J'aime tout encore une fois, dans tes articles, ton style, tes annecdotes, tes réponses,tes recettes (j'espère pouvoir faire les raviolis arméniens cette semaine) et tes adresses (je compte me faire un week end solitaire dans la région et je reserverai sûr chez Tampopo et le Coquillage, devines la fautes à qui? ;p)

Du 27/11 au 7/01 à la galerie Thaddaeus Ropac il y aura une exposition des photos de Robert Mapplethorpe, ça m'a fait penser à toi, perso j'ai hate d'y aller.

Bon courage pour ta soutenance.

28 octobre 2011 16:06  
Blogger croukougnouche said...

chère Patoumi,j'aime toujours autant tes chroniques de ces dimanches si doux , avec le soir tombant peu à peu , le paysage de mer au bord des remparts , on sent presque le moelleux des croissants, le parfum du bouillon aux épinards ..tu as des mains ravissantes !
N'abandonne pas l'idée du piano! tu es si jeune , la musique a tout le temps de te rattraper , il n'y a pas d'âge limite pour y goûter.

29 octobre 2011 19:38  
Blogger Patrick Cadour said...

Je n'ai pas de doute sur le succès de la soutenance, tu es précise en tout. Mais qui fait le buffet ?

Grosses pensées toujours pour toi lorsque je suis en Bretagne et quand je passe le périph de Rennes (toujours par le sud, à l'ancienne ;-))

30 octobre 2011 03:41  
Anonymous Anonyme said...

Dans 24 heures tu seras docteur Patoumi. Je t'imagine lire le serment d'hippocrate, de quoi écrire un petit billet. Très belle vie dans le monde de la psychiatrie. Amandine, une consoeur fidèle lectrice

30 octobre 2011 21:41  
Anonymous patoumi said...

Merci pour tout ce soutien! Ca fait beaucoup de bien.

Claire: il faut que je travaille à l'assumer! Je voulais une couleur très simple.

Riane: en fait, les études de médecine se terminent par la soutenance d'une thèse, ça ne prouve en rien d'une qualité ni de l'interne ni de la thèse!
Rien que le nom Iles Feroe me fait rêver...

Anonyme: non, désolé. Peut-être que si un(e) lyonnais(e) passe par ici...

Marjane: oh, mais tu es sûre que tu n'auras pas besoin de compagnie pour Tanpopo? ^^
Je note pour Mapplethorpe. Merci pour tout!

Croukougnouche: je ne renonce pas à faire du piano mais je ne serai jamais concertiste!

Patrick CDM: pour le buffet, n'est pas Loukoum°°° qui veut! Je me suis déchargée du salé et j'ai fait tout le sucré. Des choses simples, hein, pas de macarons ou trucs comme ça! Quand même, je trouve que qu'avant de passer le périph sud tu pourrais m'appeler! :)

Amandine: alors le truc fou, c'est que j'ai DEJA prêté serment. Nous étions très nombreux et je suis arrivée en retard parce que j'avais peur de devoir parler aux gens (!!!), du coup, je me suis retrouvée au premier rang et quand il a fallu quelqu'un pour lire le serment, je fus toute désignée...
Tu es psychiatre aussi?

30 octobre 2011 23:05  
Anonymous Camille said...

Le ragoût de queue de boeuf presque de Nigel ressemble à celui que l'on sert parfois ici (mais sans recette, comment savoir ?) - on le préfère avec des pâtes.

Bon courage (encore!) pour la soutenance. En tout cas, la page sera certainement, et bientôt, joliment tournée.

Anonyme, cherchant l'égal de Tanpopo à Lyon, si vous êtes plus précis je puis vous aider. En japonais, mais très classique, il y a Chez Terra. Et sinon, ma foi, avec un peu de chance, L'Ourson qui boit sera dans un bon jour (gamme de prix un peu moins élevée). Essayer aussi En mets fais ce qu'il te plaît (mais c'est fermé en ce moment).

31 octobre 2011 00:26  
Anonymous Anonyme said...

Merci Camille,
Je cherchais juste un resto à Lyon ou manger un bon Pho!
si vous avez une idee??
sha

31 octobre 2011 09:57  
Anonymous Camille said...

Sha, je viens de lire une bonne critique de Namdo (4 bis rue des Trois Maries 69005 Lyon ) - je ne sais pas ce que ça vaut, mais leur pho a l'air plutôt bien. Si vous essayez, vous me raconterez?

31 octobre 2011 11:29  
Anonymous Anonyme said...

Camille, si je vous dis que je suis a...l'île Maurice...j'ai longtemps habité en France et j'adorais denicher les moindres bouiboui ou il fait bon manger, et maintenant que je n'y suis plus, mes amis me demandent encore ou ils peuvent manger. Une amie qui habite Lyon m'a dit qu'elle pense que je suis capable de lui trouver un bon resto meme a 10000 kilometres et j'ai essayé de lui rendre ce service a travers la fine gourmet qu'est Patoumi!
voila pour la petite histoire, je vais lui transmettre ces adresses et lui demanderai surtout de m'en donner les nouvelles et je vous dirai:)
si vous voulez des recettes mauriciennes, je peux vous eclairer
je vous envoie quelques rayons de soleil de l'hemisphere sud!
Sha

31 octobre 2011 18:29  
Anonymous Camille said...

Sha, merci ! n'hésitez pas à reposer des questions sur les tables lyonnaises, j'en connais quelques unes.

4 novembre 2011 10:44  
Anonymous Roodkapje said...

ce ragoût a l'air sublime

14 novembre 2011 19:33  
Blogger elisabelle said...

je découvre ton blog avec grand plaisir!

21 novembre 2011 07:28  

Enregistrer un commentaire

<< Home